Mois missionnaire : 14 octobre Bienheureuse Catherine de Saint-Augustin

catherinestaugustinBienheureuse Catherine de Saint-Augustin (1632-1668)
Étoile scintillante au firmament du 3e millénaire

 Catherine de Longpré est une adolescente lorsqu'elle saisit en son cœur l'appel de Dieu à tout renoncer pour se consacrer à une mission inusitée. Sa réponse se révèle aussitôt fervente et fulgurante. Elle s'illustre ensuite par une repartie amoureuse et mystique prenant la forme d'une mystérieuse odyssée qui marquera à jamais l'histoire de notre pays. Nous sommes au milieu du 17 siècle, dans la nouvelle ville de Québec, en pleine colonisation de la Nouvelle-France. Catherine débarque en terre sauvage, elle n'a que 16 ans et participe déjà allègrement à poser les jalons fondateurs de l'Église canadienne.


Dieu peaufine son instrument

Catherine naît le 3 mai 1632, en France, dans la région de la Normandie. Issue d'une famille nombreuse, elle est confiée à ses grands-parents maternels fermement animés de la foi, engagés auprès des malades et des démunis. Elle s'imprègne ainsi, toute petite, de l'amour du prochain et grandit en vertu déjà tout attentive à la volonté de Dieu. L'esprit du Seigneur fait croître en elle un amour incommensurable pour l'Eucharistie et pour l'Église qui l'acheminera vers l'accomplissement de sa vocation au destin fabuleux.

Engagée dans une profonde relation à Dieu, la jeune fille traverse donc rapidement les étapes qui la conduisent à donner sa vie à la mission vers un lieu de prédilection qui est la terre où nous vivons. En 1646, sa prodigieuse aventure commence lorsqu'elle entre de plain-pied, à l'âge de 14 ans, dans un combat spirituel qui n'aura de cesse qu'à son trépas. Dès lors, après quelques mois de « délibérations » intérieures tumultueuses, dans une lutte avec les plus subtiles attaches humaines qui, tel un aiguillon, s'acharnent à entraver sa marche, Catherine surmonte le deuil de la vanité du monde. Elle demande et reçoit la permission d'entrer chez les Augustines Hospitalières de l'Hôtel-Dieu de Bayeux où elle y prend l'habit, ancrée plus que jamais à la prière d'Écoute et en attente d'un autre pas imminent à poser.

Novice au cloître, la jeune et candide religieuse convainc ses supérieures de la laisser partir assister les Hospitalières de Québec à bout de ressources. Elle prononce des vœux solennels le lendemain de ses 16 ans, prend le nom de sœur Marie-Catherine de Saint-Augustin, puis entreprend une longue et périlleuse traversée de l'Atlantique à laquelle elle survit miraculeusement.

En terre de colonisation, les rudes épreuves s'enchaînent dans un climat rigoureux, au beau milieu d'une guerre tribale amérindienne et sous la menace du martyre. D'une santé précaire, mais intrépide et paisible, favorisée par les grâces mystiques les plus extraordinaires, Catherine de Saint-Augustin, soigne inlassablement, évangélise, dirige et construit, enflammée d'un amour ineffable pour l'Église et pour le peuple de son pays d'adoption. Le cœur débordant d'une joie lumineuse, parée de sainteté, elle remet son âme à Dieu le 8 mai 1668 à l'âge de 36 ans.

Le pape Jean Paul II la proclame « Bienheureuse » le 23 avril 1989 et le processus de canonisation est en cours.

Frère Siloan

Œuvre pontificale de la propagation de la foi
175, rue Sherbrooke Est, Montréal (Québec) H2X 1C7 Canada
Tél. : 514 844-1929 Sans frais : 1 866 844-1929
Fichier téléchargeable sur le site : www.missionfoi.ca

 

logo-diocese petitÉvêché                                                      Centre diocésain de pastorale
362, rue Bonaventure, C.P. 879                4950, boul. Gene-H-Kruger
Trois-Rivières, (Québec)                            Trois-Rivières
G9A 5J9                                                      G9A 4N6

Téléphone : 819-379-1432    1 800 567-9341 (sans frais)

 logo vie consacree
radio Ville Marieb Trait de lumiereb laventuredelevangile